Dès son enfance à Valence puis à Saint-Jacques-de-Compostelle, Jaime Alvarellos
Correcher, dit JAC, baigne dans l’univers de la musique avec un père guitariste qui lui fait
écouter les Hendrix, Clapton, Springsteen ou Peter Gabriel. Jouer comme papa : existe-t-il un
plus beau tremplin ? Jaime apprend, monte des groupes, commence à faire parler de lui dans
les festivals de Galice, tombe dans le jazz. En 2004, il vient parfaire sa formation à Musikene,
à San Sebastián, dont il sort diplômé quatre ans plus tard.
S’ouvre alors pour lui une intense phase de concerts, de groupes divers et
d’enregistrements à travers toute l’Espagne. JAC expérimente toutes les formules autour de la
guitare, du solo au quatuor qu’il forme à partir de 2018 avec Batiz, Iban Larreboure et Xabier
Barrenetxe. C’est avec ce quatuor qu’il enregistre fin 2020 l’album « RAW », un album de
« blues rural » acoustique, enraciné et engagé. Un blues qu’il porte chevillé au corps, et qui
rend hommage aux grands classiques dans la plus pure tradition du Delta du Mississipi.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.